Votre collecte avec un prestataire privé agréé

Un prestataire privé collectant des déchets chez des commerçants

Vous pouvez faire appel à un ou plusieurs prestataires privés agréés pour la gestion de l’ensemble des déchets de votre activité, quels que soient leur origine, leur nature ou leur volume.

Puis-je faire appel à la Métropole pour la collecte et le traitement de mes déchets professionnels ?

La Métropole Aix-Marseille-Provence a fait de la propreté une priorité de sa politique publique environnementale. Si elle n’a d’obligation légale que vis-à-vis des déchets produits par les ménages, elle peut proposer aux professionnels ses services mais sans sujétions techniques particulières. Ce mode de collecte est donc principalement destiné aux petits producteurs de déchets ménagers assimilés. 

À ce titre, pour la collecte et le traitement des déchets de votre activité assimilable aux déchets ménagers, vous avez le choix : faire appel à un prestataire privé agréé ou bien recourir au service public de la Métropole sous certaines conditions.

Dans quels cas est-il obligatoire de recourir à un prestataire privé agréé ?

Vous devez faire appel à un prestataire privé agréé si la collecte de vos déchets nécessite la mise en place de sujétions techniques particulières en raison de leur nature (déchets non assimilables à des ordures ménagères) et/ou de la quantité produite.

Par exemple, parmi les déchets issus de l’activité économique, certains déchets doivent faire l’objet d’une collecte spécifique :

  • Déchets valorisables : bois, métal, verre, plastique, papier / carton (si supérieurs à 1100 litres / semaine) (voir la page dédiée au tri.)
  • Déchets industriels : déchets non ménagers (DIB = déchets industriels banals ; DMA = déchets ménagers assimilés) ;
  • Déchets inertes : déchets ne se décomposant pas, ne brûlant pas tels que les gravats (tuile, ciment, pierre…) ;
  • Déchets spéciaux (déchets toxiques ou dangereux) : déchets inflammables, explosifs, infectieux, etc. (exemple : solvant, peinture…) ;
  • Déchets d’activités de soins à risques infectieux (DASRI) et assimilés : pansements, médicaments, textiles souillés, seringues… ;
  • Déchets compactés : déchets ayant subi un compactage. Attention à ne pas mélanger les déchets compactés car ils sont parfois difficiles à trier ;
  • Emballages et/ou équipements souillés : textiles ou contenants ayant servi au nettoyage avec solvant, peinture, huile. On entend par textiles : les gants, chiffons et absorbants… et par contenants : seaux, pots, bidons, fûts… ;
  • Encombrants valorisables ou non valorisables : déchets qui ne peuvent pas être collectés dans des contenants standards, d’un volume important ne pouvant pas être mis dans des sacs.
Lire la vidéo

Cette commerçante du centre-ville de Marseille a adopté la collecte des cartons

En réponse à un appel à projets de la Métropole, l’entreprise Suez Rebond Insertion propose aux professionnels du centre-ville depuis 2019, une prestation de récupération et de valorisation de leurs cartons. 

La boutique American Vintage, située dans le centre-ville de Marseille, nous explique en quoi consiste cette offre de service à destination des commerçants marseillais. Un gisement qui représente potentiellement 500 à 600 tonnes de matière hautement recyclable.     

20 tonnes de cartons sont collectées tous les mois dans les rues du centre-ville. La majorité des collecteurs sont sous contrat d’insertion et le taux de valorisation est supérieur à 85%.