Triez vos déchets professionnels

Un professionnel s'interrogeant sur les matières à recycler

Un geste simple, obligatoire et indispensable pour la planète

Le code de l’environnement précise que les professionnels sont responsables devant la loi des déchets produits par leur activité et des conditions dans lesquelles ils sont collectés, transportés, valorisés ou éliminés.

Bien trier, favoriser le recyclage, ces réflexes permettent de préserver notre environnement. Une « économie » qui profite à tous. Mieux trier, c’est gagner sur la gestion de vos déchets. 

  • Économique : vous réduisez vos déchets et limitez ainsi vos coûts de gestion.
  • Écologique : vous réduisez l’impact de votre activité sur l’environnement. 
  • Exemplaire : vous êtes un acteur responsable de la transition écologique. 

Les entreprises ont un rôle essentiel à jouer en matière de prévention des déchets issus de leurs activités économiques. Avant même de trier, l’objectif est de produire moins de déchets et ainsi économiser les matières premières épuisables, limiter les impacts sur l’environnement, et la santé, tout en réduisant le coût de traitement de ses déchets.

Sur le territoire Marseille Provence, les déchets des professionnels ont été interdits dans les déchèteries marseillaises depuis 2010 et entre 2013 et 2016 dans les autres déchèteries du territoire.
L’impact de ces fermetures dans les communes hors Marseille a permis de constater une réduction de 30 % des tonnages sur le territoire Marseille Provence.

Sur l’année 2017 le ratio de déchets par habitant en déchèteries sur le territoire Marseille Provence est de 93 kg/hab./an à comparer au ratio métropolitain de 186 kg par habitant et par an.

À chaque déchet, sa solution de tri

Aux yeux de la loi, le producteur de déchet est responsable de leur traitement. Chaque professionnel doit faire en sorte que l’ensemble des déchets qu’il produit (le tri des « 5 flux », les emballages, les biodéchets…) soient correctement traités. La responsabilité de mobiliser les prestataires et les filières de tri qui sont en capacité de gérer chacun de ces déchets lui appartient.

Les professionnels ont l’obligation de trier à la source 5 types de déchets : papier/carton, métal, plastique, verre et bois dans des poubelles dédiées.

Cas 1 : votre activité produit plus de 1 100 litres par semaine des 5 flux 
    → Votre mode de tri doit être adapté à chaque type de déchet et confié à un prestataire privé agréé. 

Vous devez mettre en place le tri à la source pour ces 5 flux. Lorsque ces déchets ne sont pas traités sur place, leur collecte doit être séparée, y compris les papiers de bureau. Vous avez l’obligation d’assurer le tri et la collecte de vos déchets en vous adressant à des prestataires privés agrées. 
>> Je fais appel à un prestataire privé.  


Cas 2 : v
otre activité produit moins de 1 100 litres par semaine des 5 flux 
    → Votre mode de tri est similaire aux particuliers. 

Étant donné votre faible volume, vous pouvez utiliser librement les points d’apport volontaire grand public de votre ville pour les déchets de type verrepapier et emballages. À chaque type de déchets correspond une couleur sur les points d’apport volontaire. 

  • Les cartons doivent être pliés ou déchirés, et lors de leur dépôt, il faut s’assurer que l’opercule ou l’accès au point d’apport volontaire reste disponible pour les prochains usagers. Signalez tout conteneur plein sur la plateforme Engagés au quotidien.
  • Avant d’offrir une seconde vie à vos déchets, n’oubliez pas de vous assurer qu’ils sont bien vidés. Attention : les déchets de type bois, cagettes, alimentaires, huiles alimentaires et autres ne sont pas concernés. Il faut pour ces derniers consulter un prestataire privé.

Le tri à la source et la collecte séparée de ces 5 flux deviendront obligatoires pour tous les professionnels producteurs ou détenteurs de ces déchets, sans conditions de volume, à compter du 1er janvier 2025 .

Pour en savoir plus : téléchargez le guide de tri des 5 flux de l’Ademe.

Si votre activité produit plus de 1100 litres par semaine d’emballages, vous devez procéder à la valorisation des emballages par réemploi, recyclage ou toute autre action visant à obtenir des matériaux réutilisables ou de l’énergie.  

>> Je fais appel à un prestataire privé.

Si votre activité produit plus de 10 tonnes de biodéchets par an (déchets alimentaires notamment), soit 200 couverts/jour selon l’Ademe, vous devez mettre en place un tri à la source et une valorisation biologique ou une collecte sélective de ces déchets. Vous contribuez ainsi à limiter les émissions de gaz à effet de serre et à favoriser le retour au sol.

>> Je fais appel à un prestataire privé.

Huiles alimentaires usagées : depuis 1er janvier 2016, le seuil déclenchant l’obligation de valorisation est de 60 litres / an. Ce seuil est à considérer par site et non pour la production totale d’une entreprise ayant plusieurs établissements. À noter, beaucoup d’acteurs économiques reprennent vos huiles gratuitement. 

Le tri à la source et la collecte séparée de ces 5 flux deviendra obligatoire pour tous les professionnels producteurs ou détenteurs de ces déchets, sans conditions de volume, à compter du 1er janvier 2025 .

Vous devez vous rendre sur une plateforme de tri dédié aux professionnels ou faire appel à un prestataire privé pour le traitement de ces déchets.

Le tri à la source et la collecte séparée des textiles deviendra obligatoire pour les professionnels à compter du 1er janvier 2025.

Vous devez vous rendre sur une plateforme de tri dédié aux professionnels ou faire appel à un prestataire privé pour le traitement de ces déchets.

Le tri à la source et la collecte séparée des plâtres deviendra obligatoire pour les professionnels producteurs ou détenteurs de déchets de construction et de démolition à compter du 1er janvier 2025.

Vous devez vous rendre sur une plateforme de tri dédié aux professionnels ou faire appel à un prestataire privé pour le traitement de ces déchets. Le tri à la source et la collecte séparée des fractions minérales (graviers, béton, pierres naturelles…) deviendra obligatoire pour les professionnels producteurs ou détenteurs de déchets de construction et de démolition à compter du 1er janvier 2025.

Si votre activité produit des déchets non assimilables aux déchets ménagers*, vous pouvez vous rendre sur une plateforme de tri.

*Les déchets ménagers assimilés regroupent les déchets des activités économiques que les collectivités peuvent collecter avec ceux des ménages, eu égard à leurs caractéristiques et aux quantités produites, sans sujétions techniques particulières.  

Les plateformes de tri dédiées aux professionnels

Deux platesformes de tri sont destinées aux professionnels. Elles acceptent les végétaux, les métaux, le bois, les gravats, les cartons, les encombrants, etc. À noter : les cartons déposés en lot homogène et propre sont repris gratuitement. 

Plateforme de tri Silim 

98 avenue des Aygalades, 13015 Marseille
Tél : 04 91 60 90 38
Horaires d’ouverture :  du lundi au samedi, de 6h45 à 16h, les jours fériés, de 8h à 12h

Plateforme de tri de la Millière 

17 bd de la Millière, 13011 Marseille
Tél : 04 91 19 30 46
Horaires d’ouverture : lundi à samedi de 6h45 à 17h & tous les matins de jours fériés

Il a adopté le tri